Lasagnes au cheval : Environ 10.000 chevaux abattus chaque année en Belgique

Environ 10.000 chevaux sont abattus chaque année en Belgique à destination de la chaîne alimentaire, selon des chiffres obtenus auprès de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). Un chiffre assez stable mais qui reste faible par rapport à la consommation de bovins, de porcins ou de volailles. En 2011, 9.669 équidés ont été abattus, dont 53 carcasses jugées impropres à la consommation par les autorités sanitaires et dès lors saisies avant leur entrée dans la chaîne alimentaire. A titre de comparaison, 11,8 millions de porcins et 536.637 bovins avaient été abattus dans notre pays en 2011 pour la consommation, sans compter les centaines de millions de têtes de volailles. En 2010, près de 9.000 équidés avaient été abattus en Belgique, dont 44 carcasses saisies avant leur entrée dans le chaîne alimentaire. Les chiffres des abattages pour l’année 2012 ne sont pas encore disponibles, selon l’AFSCA. Si les exportations belges font la part belle à la viande de porc (730.000 tonnes exportées en 2011) et à la viande de bœuf et de veau (130.000 tonnes exportées), notre pays exporte aussi de la viande chevaline, mais à hauteur de moins de 30.000 tonnes par an. En 2011, une enquête réalisée par l’organisation de défense des animaux GAIA chiffrait les importations belges de viande chevaline à quelque 33.000 tonnes par an, dont 7.000 tonnes en provenance d’Argentine (premier exportateur mondial). L’association avait alors dénoncé des cas de maltraitance de chevaux dans des abattoirs d’Amérique latine pendant et après le transport vers les abattoirs ainsi que des problèmes de traçabilité.