Elle a failli mourir à cause de ses implants aux fesses: "J’ai cru qu’ils allaient exploser et ils se sont renversés" (+vidéo)

Elle avait déjà placé il y a quelques mois en ligne la vidéo qui montre les dégâts de son opération. Cette fois, c’est le Sun qui montre dans un long reportage photos et témoignage le terrible processus qui a conduit cette stripteaseuse déjà bien fournie à avoir un horrible derrière… et à craindre pour sa vie.

À 44 ans, elle a expliqué qu’elle ne voulait pas récupérer le derrière de Kim Kardashian mais donner « du punch » à ses fesses, elle qui en avait fait un outil de travail.

Cette injection de silicone au noir, c’est la même opération illégale qui a tué Claudia Aderotimi, 20 ans parce que le silicone s’était propagé dans le sang.

« Je connaissais les dangers. Je connais deux filles qui ont eu le cancer ou un lupus après les injections et je sais que des filles en sont mortes. Mais je voulais ces implants ».

«  J’ai été cloué au lit pendant quatre mois. Tout ce que je pouvais faire était me coucher sur le ventre. Je ne pouvais pas me lever et aller aux toilettes sans avoir l’impression que j’allais m’évanouir ».

« Et dès le premier jour après l’opération, mes fesses étaient extrêmement chaudes au toucher. Mon derrière était tellement rempli de liquide, je pensais que ça allait exploser ».

« Puis l’implant s’est tout renversé – j’ai eu tellement peur ».

« J’ai failli mourir et je suis très chanceuse d’être en vie, mais mes fesses n’ont vraiment pas l’air très bien » a-t-elle expliqué au Sun.