Les cardinaux ne pourront pas tweeter le nom du successeur de Benoît XVI

Ils seront 117 cardinaux à participer au conclave pour l’élection du nouveau pape. Neuf d’entre-eux sont sur Twitter. L’un d’eux avait déclaré il y a quelques jours : « j'ai l'intention d'être à Rome et de voter pour le prochain pape et je tweeterai tous les jours ». Mais l’ancien archevêque de Los Angeles va devoir s’en tenir à la tradition pour annoncer l’élection du successeur de Benoît XVI : ce sera la fumée blanche.

Selon Le Figaro International, en effet, la consigne a été rappelée : un conclave, par définition, c’est coupé du monde. Les cardinaux devront donc laisser leur GSM à l’extérieur. Même le téléphone fixe est d’ailleurs interdit, tout comme les journaux.