Incompréhension totale: Wallimage n’aiderapas le film carolo «Marbie» car il est trop risqué

Ils ne demandaient pourtant pas grand-chose. 100.000 euros. La somme nécessaire au montage du film et au mixage du son et de l’image. Soit un quinzième du budget total du film : 1,5 million d’euros.

« Wallimage s’était pourtant montré très intéressé par notre projet, mais tout s’est effondré », explique Dominique Dubuisson, producteur. « Je remarque que ce sont systématiquement les grosses productions qui profitent de ce genre de subsides. »

Pourquoi « Marbie » n’a pas été retenu parmi les 12 autres projets de films présents sur la table de Wallimage ? «  Tout simplement parce qu’il s’agit d’un projet trop risqué et surtout pas assez professionnel », nous répond son directeur, Philippe Reynaert. « Notre but : dépenser de l’argent public pour générer de l’emploi en Wallonie et de la dépense dans le milieu audiovisuel. Pas de promouvoir la culture, d’autres institutions se chargent de cela. Nous avons le sentiment, et c’est triste puisque nous trouvions ce projet très sympathique et original, que ce film ne sortira jamais.  »

« C’est simple, nous sommes bloqués », conclu Dominique Dubuisson. La sortie, prévue pour le mois d’octobre, est maintenant reportée sine die.

Retrouvez l’ensemble de cet article et des réactions de l’équipe de production dans La Nouvelle Gazette de ce mercredi 20 février.