RAEC Mons: André Antoine prêt à examiner des solutions d’urgence pour éviter la relégation

Le stade du Tondreau offre une capacité de 6.000 places, à la suite de la fermeture de l’une des tribunes, alors qu’il lui en faudrait au moins 8.000. L’Union belge de football (URBSFA) a fait savoir que le problème devait être résolu d’ici le 11 mars.

Le ministre a pris contact avec les responsables de l’Union belge qui lui ont confirmé l’ultimatum «avec la plus grande intransigeance».

«Nous n’aurons pas le choix», a souligné M. Antoine.

La Région wallonne est prête à se mettre au service de la Ville de Mons», a-t-il ajouté. «L’une des pistes de solution réside dans la migration du club de Mons vers un autre stade le temps des travaux, idéalement le stade de Charleroi ou celui de Mouscron. La Région wallonne assortirait en outre d’une lettre de confort le plan des travaux qui seraient réalisés.

Le problème de la subvention des travaux se posera également. Le ministre ne dispose pour le moment que d’une possibilité d’intervention d’1,5 million d’euros, mais le décret sur les infrastructures sportives permet de mettre en oeuvre un dispositif d’urgence, a-t-il précisé.