Imoh Ezekiel: «J’étais effondré, je voulais quitter le Standard»

Imoh Ezekiel casse la baraque avec les Rouches depuis le début de saison. Et cela joue évidemment sur le moral du Nigérian, qui ne s’est pas toujours senti à l’aise sur les bords de Meuse.

Aujourd’hui heureux, souriant et efficace, l’attaquant des Liégeois a beaucoup évolué depuis son arrivée en provenance de Lagos. «J’ai voulu tout plaquer quelques semaines après mon arrivée à Liège», a-t-il expliqué ce vendredi, se remémorant ces moments difficiles. «Je n’aimais plus le foot alors que je suis un vrai passionné qui préfère regarder des matches à la télé plutôt que de sortir de chez lui. J’étais découragé.»

La raison? Des équipiers trop rugueux avec lui. «J’étais rapide… et ils commettaient systématiquement des fautes sur moi. Cela m’a fortement mis en colère, j’étais totalement effondré. Mais je n’ai rien dit.»

Mais tout cela minait le jeune homme de 18 ans. «Je voulais rentrer chez moi, au Nigeria. Mon entourage m’a alors conseillé d’attendre car mon prêt courait sur 6 mois. J’ai accepté. Mais j’étais déterminé à quitter le Standard après cette période…»

Heureusement pour le Standard et ses supporters, le garçon a fini par s’habituer, gagnant à la force de ses mollets une place de titulaire. Petit à petit, ses équipiers ont compris tout ce que le jeune homme pouvait apporter à l’équipe. Et aujourd’hui, tout le monde en récolte les fruits, Ezekiel étant le meilleur buteur du club.

Et la transformation est telle qu’à l’heure actuelle, Ezekiel ne s’imagine pas évoluer sous un autre maillot que celui du Standard...

Découvrez notre reportage exclusif complet dans votre Sudpresse Sports de ce samedi.