Merkel prête à relancer avec prudence le processus d’adhésion de la Turquie à l’UE

La chancelière allemande Angela Merkel a réitéré lundi à Ankara son engagement à relancer prudemment le processus d’adhésion moribond de la Turquie à l’UE, mais en demandant à Ankara de lever en échange son blocage sur la question de Chypre. Signé en juillet 2005, le protocole d’Ankara prévoit que la Turquie étende à tous les pays qui ont adhéré à l’Union européenne il y a un an, dont Chypre, les accords d’union douanière qui l’unissent aux pays européens. Ankara, dont les troupes occupent depuis 1974 la partie septentrionale de Chypre, refuse toujours de reconnaître le gouvernement de sa partie méridionale et n’a, jusque-là, pas tenu son engagement. Ses ports et aéroports sont ainsi fermés aux navires et avions en provenance directe de Chypre.