En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Lundi, le nombre de lits occupés s’élevait à 2.774 contre 1.473 une semaine auparavant, soit une augmentation de 88 %. Et 446 personnes se trouvaient aux soins intensifs, contre 268 le lundi précédent, soit une hausse de 66 %. Les observateurs craignent une saturation des soins intensifs pour la mi-novembre.

« Saturation en vue »

« Vu l’augmentation des hospitalisations, je ne suis pas sûr que nos politiques vont prendre le risque d’attendre », nous dit Yves Coppieters épidémiologiste à l’ULB. « Quand les effets des dernières mesures décidées par le gouvernement De Croo (fermeture de l’Horeca, couvre-feu…) vont se faire sentir, nos soins intensifs seront peut-être déjà saturés. J’ai le sentiment que le gouvernement pourrait resserrer les mesures avant cela. Étendre le couvre-feu de 21 h à 5 h par exemple ou mettre l’enseignement supérieur en code rouge ou encore imposer réellement le télétravail. »

Le professeur Emmanuel André (microbiologiste à l’UZ Leuven) a des mots plus forts. « Les admissions en soins intensifs vont encore augmenter pendant une dizaine de jours », analyse-t-il. « Et les patients vont y rester longtemps. Plus longtemps que lors de la première vague car on les prend mieux en charge et on décède moins. L’espace-tampon dans les hôpitaux se réduit et la pression sur les politiques augmente de jour en jour. L’objectif est de ne pas arriver à une situation comme en Lombardie lors de la première vague ». Pour le professeur André, la situation est dramatique.

« Incontrôlable »

« Aujourd’hui, le virus ne circule plus de manière contrôlée. À partir du moment où vous avez au moins une personne porteuse du virus dans chaque auditoire, dans chaque magasin, dans chaque groupe... les protocoles n’ont plus vraiment de sens. D’autant que de nombreuses personnes, influencées par des courants forts dans la société (qu’elles suivent comme des gourous), ne sont pas prêtes à respecter les mesures du gouvernement. »

Pour Emmanuel André, « il y a encore de la marge pour être plus strict, sans toucher aux droits fondamentaux ».

Et d’évoquer un reconfinement à l’irlandaise. « Pas un reconfinement pur et dur comme en mars mais au moins fermer les activités commerciales et industrielles non essentielles ainsi que les activités sportives et culturelles. On a cru qu’on sauverait l’économie de notre pays en laissant circuler le virus. On a juste gagné quelques jours. Si on ne tape pas un bon coup maintenant et si les citoyens n’adoptent pas une attitude rigoureuse, on va rester dans des eaux dangereuses pour très longtemps. On a laissé aller le virus trop loin, on n’a plus le choix ! On a déjà beaucoup joué avec le feu. Ici, on est à l’extrême limite. Arrêtons de jouer au poker, il faut taper fort. »

Emmanuel André nourrit d’énormes regrets. « Si on avait pris des mesures plus douces plus tôt, on n’aurait pas été obligé d’en arriver là ».

L’infectiologue Yves Van Laethem évoque aussi un reconfinement possible, mais plus léger et moins rapidement que son confrère. « Si la courbe des hospitalisations n’atteint pas un plateau dans 15 jours, le reconfinement est une éventualité », dit-il.

Dernier recours

« Je parlerais plutôt de mini lockdown ou de lockdown régionaux. Inutile par exemple de reconfiner le Limbourg. Par contre, la situation est très grave sur Liège où plus d’1 test sur 4 est positif. Partout, l’activité industrielle devrait être maintenue, de même que les écoles. Par contre, on pourrait fermer les commerces non indispensables. Le culturel, qui a déjà beaucoup souffert, pourrait fermer un peu plus tard ».

Pour lui, un lockdown de 6 semaines comme en Irlande (où seules les écoles sont ouvertes) doit être le dernier recours.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

****** ** ****** ** **** ******** ************ ** ***** ****** ***** *** ******* *********** **** *** ************ ** ********** ** *** ********* ** ********** *** ***** ********** ****** *** ** ***** ************ **** *** ****** ** ********** *** ************ ********* *** ********** *** ***** ********* **** ** ************

****************** ** ***********

********** **************** *** ***************** ** ** **** *** **** *** *** ********** **** ******* ** ****** ********************* **** *** **** ********** ***************** ** ******** ************* *** ****** *** ********** ******* ********** *** ** ************ ** **** ********** ** *********** ************** **** ** ***** ******* *** ***** ********* ****** ********** ****** ********* ****** ** ********* *** ** ************ ******** ********* *** ******* ***** ***** ******** ** ********** ** ** * ** * * *** ******* ** ****** **************** ********** ** **** ***** ** ****** ******* *********** ** **********************

** ********** ******** ****** **************** ** ****** ******* * *** **** **** ****** *********** ********** ** ***** ********* **** ****** ********* ******* *** ******* ** ************** ************* ********** *** ******** **** * ****** ********** **** ********* *** **** ** ** ********* ***** *** ** *** ***** ***** ** ****** ** ** ******** ****** ***************** **** *** ********* ** ******* ** ** ******** *** *** ********** ******** ** **** ** ***** ************ *** ** ** *** ******* ** *** ********* ***** ** ********* **** ** ** ********* ************** **** ** ********** ******* ** ********* *** ***********

******************************

********************** ** ***** ** ******* **** ** ******** ************ ** ****** ** ****** *** **** **** ** ***** *** ******** ******** ** ***** **** ****** ********** **** ****** ******** **** ****** ********* *** ********** ******* **** ******** ** ***** ********** *** ** ********** ********** ************ *** *** ******** ***** **** ** ********* *********** ******* ***** *** ********* ** **** *** ******* ** ********* *** ******* ** *********************

**** ******** ******* ********** * * ****** ** ** ***** **** ***** **** ******* **** ******* *** ****** *********************

** ************ ** ************* ** *************** *********** ** ************* *** ** *** ***** ** **** **** ** ***** ****** *** ********** ************ ** ************* *** ************ ***** *** *** ********** ********* ** ************ ** * *** ******* ********* ************* ** ***** **** ** ******** ******** ** ****** ** * ***** ****** ******** ****** ** ** ** **** *** ** *** **** ********** ** ** *** ******** ************ *** *** ******** *********** ** ** ****** **** *** **** *********** **** ***** ********** ** * ******* ***** ** ***** **** ***** ** ***** **** ** ************ ** * ****** ******** ***** **** ** **** **** ** *** ** ************ ******* ********* ** ***** ** ****** ** **** ***** *************

******** ****** ******* ************ ******** ********** ** ***** **** *** ******* **** ****** **** ***** ** ********** *** ***** ******* ****** ******* ************

***************** **** *** ******* ******* ***** ** ************* ********* **** **** ****** ** ***** ********** *** *** ********** ********** ** ****** *** **************** *********** *** ** ******* **** ** ****** ** ************* *** *** ********************** *******

******* *******

********** ********* ******* ** **** ******** ** ** ******** *********** ******* *** ******* ** ********** ** ********* *** ******* ** ********* *** ***** ***** *** ****** *** **** ***** **** *** * *** ******** ******** ************* ************ ******* ***** ********** ** ***** *** *** ******** *** ******* ** ******** ****** *** ********* *** *************** ** ********* *** * ****** ******** ********* ******** ****** ** *** **** *************

**** **** ** ******** ** * ******** ***** ** ******* **** ****** *** ******* **** ********* **** ***** ** ******* ********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles