Les femmes doivent travailler 59 jours de plus que les hommes pour gagner autant qu’eux

L’exécutif européen publie ce chiffre à l’occasion de l’organisation jeudi de la Journée européenne de l’égalité salariale dans l’UE, qui «nous rappelle les conditions de salaires inéquitables auxquelles les femmes continuent de faire face dans l’Union européenne», souligne dans un communiqué la commissaire européenne à la Justice, Viviane Reding. Elle souligne que «le principe d’un salaire égal pour un travail égal est inscrit dans les traités européens depuis 1957».

Le chiffre de 16,2% est une moyenne établie pour 2010 sur l’ensemble de l’Union européenne. La Commission souligne qu’il marque un léger reflux de l’inégalité salariale hommes-femmes puisque le chiffre était de 17% ou plus élevé au cours des années précédentes. Mais, selon la Commission, il reflète avant tout l’impact de la crise économique, qui a plus durement frappé certains secteurs où les hommes sont majoritaires comme la construction, et non un réel rattrapage des rémunérations féminines.