Un Bastia-Ajaccio qui sent la poudre: 5 expulsions, des bagarres sur et en dehors du terrain (vidéo)

Sept personnes ont été légèrement blessées au total au cours de la soirée par des jets de projectiles, cinq supporteurs d’Ajaccio et deux de Bastia, a indiqué la police. Aucune interpellation n’a eu lieu.

Quelques minutes après le coup de sifflet final, les 450 supporteurs ajacciens, contenus en attendant que le Stade Armand-Cesari se vide, ont reçu des pierres lancées depuis l’extérieur du stade. Ils ont dû être rassemblés sur la pelouse pendant près d’une heure avant de pouvoir quitter le stade.

Avant le coup d’envoi, certains d’entre eux avaient lancé des engins pyrotechniques sur la pelouse.

Le président de l’ACA, Alain Orsoni, s’est dit «dégoûté par ce qui s’est passé». «C’est un scandale. Nos supporters ont été arrosés de pierres alors que des femmes et des enfants se trouvaient dans la tribune. On ne peut pas tout permettre! La réception de nos supporters a été lamentable», a-t-il déclaré à un correspondant de l’AFP, annonçant qu’il allait porter plainte contre X.

Le président bastiais Pierre-Marie Geronimi a dénoncé l’attitude des supporteurs visiteurs. «Il faudra qu’on m’explique comment les 450 supporteurs ont pu débarquer dans notre stade avec autant de projectiles et d’engins pyrotechniques! Leurs bus ont été fouillés et nous avons trouvé un vrai arsenal», a-t-il assuré, évoquant des dégâts au centre de formation de son club.

Samedi soir, dans un stade survolté et devant une affluence record, Bastia s’est imposé face à l’AC Ajaccio (1-0) au cours d’un match qui a fini par dégénérer entre les joueurs eux-mêmes, provoquant 5 expulsions.