En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Honnelles revient de loin… En 2015, en effet, seuls 55 % des ménages disposaient d’une connexion à haut débit. Fin 2016, Alexander De Croo (Open VLD), alors ministre des Télécoms, avait lancé un grand plan d’action, avec pour objectif d’améliorer la connectivité de 39 villes wallonnes. Le taux de couverture à Honnelles s’était ainsi accru jusqu’à atteindre 85   % de la population en 2018.

De 55 à 92 %

Suite aux efforts déployés ces derniers mois par Proximus afin de moderniser son réseau, cette commune des Hauts-Pays est actuellement couverte à 92 %. Mais certains endroits sont toujours mal desservis… « Tout Marchipont, la rue de la Ligne à Roisin, quelques rues à Autreppe… » énumère Matthieu Lemiez.

La situation s’est, certes améliorée mais, aux yeux du bourgmestre, c’est insuffisant   : «   Bon nombre de citoyens ont une connexion mais la bande passante est très mauvaise.   »

Voici 15 jours, les autorités communales ont d’ailleurs à nouveau rencontré des agents de Proximus, en vue de trouver des solutions à cette problématique mise en exergue par le confinement et les mesures de distanciation.

Du côté de l’opérateur Proximus, on affiche une volonté d’améliorer la connectivité dans les zones rurales. «   De façon globale, la Belgique est l’un des pays qui dispose de la couverture la plus large au monde. 97   % des Belges ont une connexion à plus de 10Mb/s,   » souligne Haroun Fenaux, le porte-parole.

Pas rentable…

Sur l’entité d’Honnelles, un projet est en cours afin d’améliorer la connexion dans la rue Joncrelle à Roisin. Mais en ce qui concerne le village de Marchipont, aucune solution n’a pour l’heure pu être trouvée.

Il va sans dire que de tels investissements dans des zones peu peuplées sont peu rentables pour un opérateur internet… « De tels travaux d’infrastructures sont onéreux. C’est pourquoi nous cherchons d’autres formules pour amener la fibre optique. Dans certains cas, nous utilisons les faisceaux hertziens, ce qui nous évite de devoir creuser nous-mêmes des tranchées. On peut aussi fonctionner en aérien, en utilisant les poteaux d’Ores. Ou encore, quand des villes font des tranchées pour placer des impétrants, on en profite pour placer nos câbles, ce qui réduit le coût et rend les choses possibles, » souligne Haroun Fenaux.

Des ordinateurs à disposition

En attendant, la commune de Honnelles propose, depuis ce mercredi, une alternative pour les étudiants qui ne disposent pas d’internet chez eux. Cinq ordinateurs ont été mis à disposition dans la salle du conseil communal. Ils peuvent être utilisés durant les heures d’ouverture de l’administration.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

********* ******* ** ******* ** ***** ** ****** ***** ********* *** ******** *********** ******* ********* ** **** ******* *** ***** ********* ** **** ***** ***** ***** ******** *** *********** ***** ****** ** ***** **** *********** **** **** ******** ************** ** ************* ** ** ****** ********** ** **** ** ********** ** ********* ********** ***** ***** ********** ********* ** ****** * ** ** ********** ** *****

** ** ** *********

***** *** ******* ********** *** ******** **** *** ******** **** ** ********** *** ******** ***** ******* *** ********** *** ************ ******** ** ********** **** ******** ******** **** ******** *** ************ ************ *********** ** *** ** ** ***** ** ******* ******** **** ** ******************* ********* ******** *******

** ********* ******** ****** *********** ***** *** **** ** ************ ******* *********** ****** * ** ****** *** ****** ** ******** *** *** ********* **** ** ***** ******** *** ***** ********* ****** **

***** ** ****** *** ********** ********** *** ************ ** ******* ********** *** ****** ** ********* ** *** ** ******* *** ********* ** ***** ************** **** ** ******* *** ** *********** ** *** ******* ** **************

** ****** ** ************** ********* ** ******* *** ******** ************** ** ************* **** *** ***** ******** ** ****** ** ****** ******** ** ******** *** ****** *** **** *** ******* ** ** ********** ** **** ***** ** ****** ** ****** * *** ****** *** *** ********* ** **** ** ******* ****** ** ******** ****** ******* ** *************

*** ***********

*** *********** ************** ** ****** *** ** ***** **** ************** ** ********* **** ** *** ********* ** ******* **** ** ** *** ******** ** ******* ** *********** ****** ******** ***** **** ********* ** ***** *********

** ** **** **** *** ** **** *************** **** *** ***** *** ********* **** *** ********* **** ** ********** *********** ********** **** ******* ******************* **** ********* ******* ******** **** ********* ********** ******** **** ****** ** ***** ******** **** ******** **** **** ********* *** ********* ********** ** *** **** ****** ** ****** ******* *********** *** *********** ** **** ***** *********** ** ******** ** ********* *** ******* ********* ** ******* ***** *** ****** **** *** ********** **** ****** *** ************ ** ** ******* **** ****** *** ******** ** *** ******* ** ***** ** **** *** ****** ****************** ******** ****** *******

*** *********** ** ***********

** ********** ** ******* ** ********* ******** ****** ** ********* *** *********** **** *** ********** *** ** ********* *** ************ **** **** **** *********** *** ***** *** ** *********** **** ** ***** ** ******* ********* *** ******* ***** ********* ****** *** ****** ************* ** *******************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles