Même éliminé, Jean-Phi est le Top chef préféré des Belges

L’aventure se termine pour vous... Déçu?

«Sur le coup, il y a de quoi être dégoûé! J’ai manqué la dernière épreuve de rattrapage qui consistait à réaliser un dessert en 45 minutes. Avec une corbeille de fruits et un économat de base imposés, je pensais réussir car j’adore travailler les desserts. Des trois réalisations, c’est la mienne qui a le moins plu au jury. J’aurais aimé aller plus loin mais c’est le jeu! Finalement, je préfère réagir positivement: je suis sorti à la moitié de l’épreuve. C’est pas si mal!»

Éliminé au 6e prime du plus grand concours de cuisine réservé aux professionnels, c’est effectivement un beau parcours. Surtout pour un chef qui s’était promis de ne plus concourir?

«Je m’étais juré de ne plus faire de concours, car ça demande beaucoup d’investissement. Je suis effectivement arrivé en finale de plusieurs compétitions nationales. Mais je n’ai pas résisté à envoyer ma candidature à Top Chef pour la 3e fois. Je suis fan de l’émission depuis le début: c’était un rêve pour moi qui suis du métier. Ma sélection a été un grand bonheur. Pendant sept semaines, j’ai été séparé de ma famille pour préparer et tourner les émissions...»

Retrouvez toutes les impressions du chef montois dans les éditions papiers de Sudpresse ce mardi 12 mars ou via nos éditions numériques.