Les banques grecques prêtes à aider les banques chypriotes

Au vu des «évolutions foudroyantes» autour de la crise financière chypriote, le Premier ministre grec Antonis Samaras a par ailleurs annulé une visite prévue en Finlande les 22 et 24 mars «pour ne pas être absent trop longtemps de Grèce», a indiqué à l’AFP une source gouvernementale.

«Nous serons prêts à racheter les filiales chypriotes, s’il le faut», a indiqué le ministre des Finances au sortir d’un entretien avec M. Samaras sur les résultats de la téléconférence des ministres des Finances de la zone euro lundi consacrée à Chypre.

Le ministre a indiqué lundi soir lors de cette conférence téléphonique, que la Grèce «était prête à acquérir l’actif et le passif des filiales (des banques) chypriotes en Grèce».

Il a également indiqué que les agences des trois banques chypriotes présentes en Grèce, Bank of Cyprus, Cyprus Popular Bank (CPB) et Hellenic Bank, resteront fermées en Grèce jusqu’à jeudi, comme les banques de Chypre.

«Toutes les autres banques grecques ou étrangères en Grèce vont fonctionner normalement», a assuré M. Stouraras en réitérant qu’"il n’y a aucun danger pour les épargnants grecs des banques grecques, chypriotes ou autres».

Les titres de Bank of Cyprus et de CPB ont été suspendus mardi à la bourse d’Athènes (Athex), dans le sillage de la suspension des titres réalisée à la Bourse de Chypre. La troisième, Hellenic Bank, n’est pas cotée à Athènes.

Les trois principales banques grecques, la Banque nationale de Grèce (BNG), première du secteur en cours de fusion avec Eurobank, Alpha bank, la Banque du Pirée et Hellenic Postbank, toutes en voie de recapitalisation via les fonds de la zone euro et du FMI, auraient émis leur intérêt pour absorber les filiales chypriotes, a indiqué une source bancaire grecque à l’AFP ayant requis l’anonymat.

«Il faut environ un milliard d’euros pour financer ce plan», a souligné cette source.

Dans l’immédiat, la bourse d’Athènes a réagi avec une chute libre de l’indice bancaire, à -9,58% à la clôture. L’indice général a lui perdu 3,85%, à 923,43 points.