La Commission UE confirme que l’accord chypriote ne correspondait pas à ses préférences

Mercredi, la Commission a confirmé que le plan « ne correspondait pas dans tous ses éléments à (ses) propositions et préférences ». Elle précise avoir proposé d’exempter les comptes inférieurs à 100.000 euros. Une fois l’accord conclu, elle a néanmoins « ressenti le devoir de le soutenir, dans la mesure où les solutions alternatives mises en avant étaient plus risquées et moins favorables à l’économie de Chypre », selon la déclaration. Pour la suite, la Commission souligne que tout accord devra être approuvé à la fois par Chypre et par les pays membres de la zone euro. Il faudra assurer un degré de soutenabilité de la dette, insiste-t-elle.