Le vaccin antipaludéen de Glaxo inefficace au bout de 4 ans

Le vaccin expérimental antipaludéen du laboratoire britannique GlaxoSmithKline, le plus avancé contre cette maladie, perd toute efficacité après quatre ans chez les enfants vaccinés, selon les résultats d’un essai clinique publiés mercredi aux Etats-Unis. Le vaccin appelé RTS, S offre une protection de 43,6 % la première année après la vaccination, qui tombe progressivement à zéro la quatrième année, indique cet essai clinique (de phase 2). Les résultats portent sur un groupe de 447 enfants au Kenya dont 320 ont été suivis jusqu’à la fin de la période de test. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il y a eu 219 millions de cas de paludisme dans le monde en 2010 qui ont fait 660.000 morts parmi lesquels 80 % sont des enfants de moins de cinq ans.