La jeune tunisienne Amina, qui avait posé seins nus, est portée disparue, alerte la page Facebook de Femen

Depuis quelques jours, des jeunes Tunisiennes ont créé une page Facebook où elles posent seins nus, comme les militantes due mouvement féministe Femen. Elles ont écrit sur leur poitrine, en arabe : « mon corps m’appartient, il n’est l’honneur de personne ».

Ce qui a bien sûr suscité la colère des intégristes musulmans. En milieu de semaine, ils avaient d’ailleurs piraté leur page.

Jeudi, on a appris la disparition d’une des jeunes femmes, Amina. Sur la page Facebook des Femen tunisiennes, on peut lire : « nous craignons pour sa vie ». Elles rappellent que « les islamistes tunisiens radicaux représentés par Adel Almi souhaitent sa mort par lapidation ».