Hannut/Braives: deux recours contre 9 éoliennes le long de la chaussée romaine

En février dernier, sur recours, le ministre wallon de l’Aménagement du Territoire, Philippe Henry (Écolo) octroyait à la s.a Gestamp Wallonie (de Namur) le permis de construire et exploiter neuf éoliennes (sur 11 demandées) le long de la chaussée Romaine, entre Moxhe et Lens-St-Remy (Hannut). Réunis jeudi soir, les conseillers de Braives et de Hannut, directement concernés par cette décision, ont décidé d’introduire un recours en annulation devant le Conseil d’État. À Hannut, Écolo dans l’opposition, a voté contre, le CDH s’est rallié à la position de la majorité.

Pour le député-bourgmestre Hervé Jamar (MR), les autorités communales ne sont pas encore suffisamment armées pour prendre attitude. « On est toujours dans le flou total, de sorte que le moratoire que nous avons adopté en 2009 me semble s’imposer une nouvelle fois », a-t-il plaidé jeudi soir au conseil communal.

À Braives, les conseillers ont bon espoir d’obtenir gain de cause devant le Conseil d’Etat. Ils pensent tenir de bons arguments. Ainsi, vu la proximité des éoliennes avec le village, une réunion d’information aurait dû avoir lieu sur le territoire braivois. Mais ça n’a pas été le cas. Second argument : l’impact sur l’environnement avec le dépassement de la norme sonore.