En ce momentCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Âgé de 18 ans, Nolan Naessens a hérité des gènes sportifs de son papa, Axel, et de son grand-père, Ronny. L’étudiant en langues germaniques à Leuze a toujours baigné dans le milieu de la Petite Reine. Mais c’est seulement depuis ses 15 ans qu’il s’est véritablement mis en selle. « J’avais fait quelques cyclos-cross quand j’étais tout petit, j’avais notamment fait celui de Dottignies », précise l’intéressé. « Mon père en a toujours fait, j’ai donc toujours été dedans. Mais durant ma jeunesse, j’ai joué au football et pratiqué l’atlhétisme. Je me suis vraiment engagé dans le vélo à 15 ans ». Affilié chez Sprint 2000 Charleroi, Nolan Naessens est privé de cyclo-cross cette année, en raison de l’annulation de la majeure partie des épreuves réservées aux jeunes.

« Je n’en ai fait qu’un cette année. Le lendemain de ma dernière course sur route, je me suis retrouvé sur un cross lors duquel je me suis blessé à la cheville. Mais de toute façon, toutes les courses qui étaient ensuite prévues ont été annulées. Du coup, en cette période, j’essaie de faire des longues sorties et des entraînements techniques. Je suis allé rouler avec mon papa à Middelkerke le week-end dernier, dans les bois et le long de la plage. Je fais aussi des entraînements techniques, je m’entraîne à passer les poutres. »

Plus d’explosivité sur route

J’ai de la chance car mon papi sait notamment créer un parcours avec ses poutres, dans une grande allée. Je les passe une trentaine de fois. Elles sont mobiles, ce qui nous permet de les prendre et de les ranger. Ça m’arrivait d’aller m’entraîner au terrain à Dottignies, mon papy peut mettre les poutres dans sa voiture. On le voit même avec les pros, la meilleure préparation en hiver, c’est le cyclo-cross. J’ai commencé avec cette discipline et je sais que lorsque j’arrive sur la route, j’ai de l’explosivité. Dans un virage, vous pouvez aussi prendre dix mètres sur un quelqu’un. Je suis plus habile. Quand je vois le parcours de Wout Van Aert, de Mathieu van der Poel et même de Tim Merlier, ça fait rêver ». Sur la route, Nolan Naessens a atteint ses objectifs. « Je suis content, enfin par rapport à la saison que certains ont pu connaître. En début d’année, j’avais pour but de participer à de grandes courses et de faire des résultats. J’ai réalisé un top 5, à Kruisem. Avec le confinement, j’ai dû faire des courses avec des catégories mélangées. Ça m’a permis de prendre de l’expérience. Pour la saison prochaine, je souhaite déjà rentrer dans les tops dix des petites courses et dans les années à venir, mon objectif est de rejoindre un plus grand club ».

Sébastien Huzler

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Âgé de 18 ans, Nolan Naessens a hérité des gènes sportifs de son papa, Axel, et de son grand-père, Ronny. L’étudiant en langues germaniques à Leuze a toujours baigné dans le milieu de la Petite Reine. Mais c’est seulement depuis ses 15 ans qu’il s’est véritablement mis en selle. « J’avais fait quelques cyclos-cross quand j’étais tout petit, j’avais notamment fait celui de Dottignies », précise l’intéressé. « Mon père en a toujours fait, j’ai donc toujours été dedans.

********** ****** ** **** ******* ***** ******* ** ********* ** ** ********* ****** *** ****** ** ** **** ********* *** ** ***** **** ****** ** ** **** ******* ** ** ********* **** ** ***** ******* ****** *** ******* *** ******** ******* ******** *** ***** ********** ** ***** ** ***** ********* ********** ** ***** *** ******* ******* ** *** ************** *********** ** **** ***** ****** **** *** **** ** *********** ** ******** ******** **** *** **** ** ** **** ** ** ****** ** **** ***** *** ************** *********** ** ************* ** ****** *** ****************

**** **************** *** *****

****** ** ** ****** *** *** **** **** ********* ****** ** ******** **** *** ******** **** *** ****** ******* ** *** ***** *** ********* ** ***** ***** **** ******** ** *** **** ****** ** *** ******* ** ** *** ******* *** ************ ********* ************** ** ******* ** *********** *** **** **** ****** *** ******* **** ** ******** ** ** **** ***** **** *** ***** ** ********* ************ ** ****** ******* ** ************ ****** ********* **** ***** ********** ** ** **** *** ******* ********** *** ** ****** ****** ** ***************** **** ** ******* **** ****** ***** ******* *** ******* *** ** ************ ** **** **** ******* ***** ** **** ** ******** ** **** *** ***** ** ******* *** *** **** ** ***** ** *** ******** *** **** *************** *** ** ****** ***** ******** * ******* *** ********** ********** **** ******** ***** *** ******* ** ** ****** *** ******** *** ** *********** ** ****** *********** ********* **** *** ** ********** ** ** ******* ******* ** ** ***** *** *********** ****** ********* ** *** ** ** ******** **** ** ************ ****** *** ***** *** ******* **** *** *********** ************ *** ***** ****** ** ******* ** **************** **** ** ****** ********** ** ******** ****** ******* **** *** **** *** *** ******* ******* ** **** *** ******* ** ****** *** ******** *** ** ********* ** **** ***** *************

********** ******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles