L’entreprise ETC encourage la fraude dans le secteur Horeca

C’est ce qu’écrit mercredi Het Laatste Nieuws.

Les cafés et restaurants concernés disposaient tous d’une caisse enregistreuse automatique. Selon les consignes données par les employés d’ETC, une modification du logiciel de ces caisses suffisait à dissimuler une grosse partie du chiffre d’affaires des établissements sans laisser de traces. Les tenanciers pouvaient ainsi faire disparaître jusqu’à 20% de leurs revenus.

Mardi matin, des membres de la direction, des vendeurs et des informaticiens d’ETC ont été interpellés. Certains d’entre eux sont passés aux aveux après des heures d’audition.

Le parquet d’Anvers a confirmé mardi soir que quatre suspects restaient en détention, parmi lesquels le fondateur d’ETC, un informaticien et deux vendeurs.

L’entreprise ETC domine les ventes de caisses enregistreuses dans le secteur Horeca en Flandre, selon Het Laatste Nieuws.