Hakim Benladghem abattu sur l’autoroute A8: il avait été écarté des paracommandos à cause de sa violence (vidéo)

Ce Français d’origine algérienne vivait depuis quelques années en Belgique avec une compagne arrêtée mardi.

Hakim Benladghem, à en juger par l’arsenal découvert chez lui, était prêt à mener un assaut ou à y répondre s’il se faisait arrêter. Raison pour laquelle, les unités d’intervention ont préféré l’intercepter sur la route.

Ses voisins anderlechtois se posaient des questions à son sujet. Selon des témoins, il faisait régulièrement des allées et venues pendant la nuit. Il avait expliqué que c’était parce qu’il était chauffeur de poid-lourd.

Et si ses voisins n’avaient pas beaucoup de contacts avec lui, c’est aussi parce qu’il était violent dans sa façon d’être. On apprend d’ailleurs maintenant que s’il a été écarté de l’unité des paras commandos en France, c’est parce qu’il était jugé violent.

Son portrait est à découvrir dans notre dossier de deux pages, dans nos éditions de ce jeudi