Enquête préliminaire pour homicide involontaire après la mort de Gérald Babin, candidat de Koh Lanta

L’enquête a été confiée mercredi soir à l’Office central de recherche des violences faites aux personnes de la direction centrale de la police judiciaire, a précisé le parquet de Créteil.

Résidant à Villejuif (Val-de-Marne), Gérald Babin, 25 ans, avait succombé le 22 mars à une crise cardiaque au premier jour de tournage de la 16e saison de l’émission phare de télé-réalité de TF1, dans l’île de Koh Rong, au large de Sihanoukville. Son corps est arrivé jeudi matin à l’aéroport de Roissy. Il devait être autopsié vendredi matin à l’institut médico-légal de Paris.

Selon Adventure line productions (ALP), Gérald Babin a été pris de crampes lors du premier jeu qui suit l’arrivée des participants sur le site. Il a été pris en charge par le médecin urgentiste de l’émission qui lui a prodigué les premiers soins, avant de décider de l’évacuer vers l’hôpital où il est décédé.

ALP a, en outre, annoncé son intention de porter plainte en diffamation ce jeudi après un témoignage anonyme mettant en cause l’attitude de la production à la suite du décès, largement repris par le site Arrêt sur Images.

Après cet événement, le premier pour un programme de télé-réalité français, TF1 a annoncé l’annulation de la saison 2013 et tous les candidats sont rentrés chez eux.

Affaire classée

Les autorités cambodgiennes ont classé l’affaire, estimant qu’il s’agissait d’une mort naturelle. Gérald Babin avait, comme tous les autres candidats, bénéficié d’une visite médicale lors du processus de sélection, selon TF1.

Mélange de télé-réalité et d’aventures, Koh Lanta allie stratégie, survie et épreuves sportives dans des cadres paradisiaques avec eaux turquoises, sable blanc et jungle. L’émission, déclinaison de l’émission britannique «Survivor» adaptée dans de nombreux pays, est l’un des plus gros succès d’audience de TF1 : la dernière saison a réalisé 29,9 % de part d’audience en réunissant 7,4 millions de téléspectateurs de moyenne.