Refusé à un concours de chant, un pépé menace de faire sauter le studio télé

Selon la police de Niigata (centre-nord du Japon), Kazumi Yaoita avait posé sa candidature à l’émission «Nodo Jiman» (fier de ma voix) très regardée dans le pays tous les dimanches après-midi.

Mais les rêves de célébrité du retraité se sont envolés avec une simple carte postale du producteur de l’émission dans sa boîte aux lettres: «Monsieur, nous sommes au regret, etc...»

Hors de lui, a raconté un policier vendredi à l’AFP, Yaoita a pris son téléphone portable, appelé la NHK et dit qu’il allait f... une bombe dans le studio où se déroule le concours.

«Il a dit à la police qu’il adorait faire du karaoké et que tous ses amis trouvaient que c’était un très bon chanteur. C’est la carte du producteur qui l’a rendu furieux».

A la suite de la menace, la police a remonté le numéro de téléphone et arrêté l’irascible pépé. Il risque jusqu’à trois ans de prison.