Xi Jinping: aucun pays n’a le droit de précipiter l’Asie dans le chaos

«Personne ne devrait être autorisé à précipiter dans le chaos une région, et à plus forte raison le monde entier, par égoïsme», a déclaré Xi Jinping sans faire mention des contentieux maritimes de Pékin avec le Japon et d’autres pays de la région.

«Nous devons agir de façon concertée pour résoudre de grandes difficultés afin d’assurer la stabilité en Asie», laquelle «fait face à de nouveaux défis tant que surgissent des questions sensibles et qu’existent des menaces sécuritaires traditionnelles et non traditionnelles», a-t-il dit.

S’exprimant en présence de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement au Forum économique annuel de Boao, dans l’île méridionale de Hainan, M. Xi a appelé la communauté internationale à défendre «une vision pour une sécurité globale, commune et coopérative».

Assistaient notamment au forum le président birman Thein Sein, le Premier ministre australien Julia Gillard et la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde.

La péninsule coréenne connaît un regain de tensions depuis le lancement réussi d’une fusée en décembre dernier, considéré comme un tir d’essai de missile balistique, puis un troisième essai nucléaire en février.

La Corée du Nord, dont la Chine est le principal allié de poids, a annoncé son intention de redémarrer un réacteur nucléaire arrêté en 2007 malgré les résolutions de l’ONU lui interdisant tout programme atomique et a déployé deux missiles sur sa côte est.