Le premier radar blindé en Wallonie sera installé à Liège

En juin 2011, les trois Lidar de la police de Liège avaient été renvoyés en réparation chez le constructeur après avoir essuyé plusieurs incendies volontaires, des coups d’extincteurs, des jets de pierre et même des coups de feu. Plus que de simples réparations, c’est un véritable lifting pour un des Lidar. En effet, afin de se protéger au mieux contre les actes de vandalisme, le Lidar a évolué en version 3.0. Il est désormais blindé.

Le Lidar au long cou s’est transformé en un parallélépipède inviolable.

« Le constructeur de Lidar s’attendait à des actes de vandalisme mais plus à de la peinture ou des choses comme cela », explique Pascal Gillot, porte-parole de la police de Liège. « Il a donc dû trouver une parade proportionnelle à la violence exercée contre les appareils. Cette nouvelle version du Lidar est un parallélépipède hermétique blindé pesant aux alentours de deux tonnes. Il n’y a pas de charnière ou de boulon apparent. Il est lisse et pratiquement impossible à escalader ».

Retrouvez notre reportage complet dans La Meuse Liège de ce mardi 9 avril et dans nos éditions en numérique , via le lien hypertexte vers http://num.sudinfo.be