David Beckham a perdu son accent «cockney» et parle désormais avec l’accent plus «bourgeois»

Le milieu de terrain du Paris-Saint-Germain prononce davantage les «h» en début de mot, caractéristique d’un parler bourgeois («posh»), ont trouvé les étudiants en linguistique après avoir étudié des interviews vidéos de l’ancien joueur de Manchester United depuis 2007.

David Beckham parle moins «cockney», l’accent populaire du sud-est de l’Angleterre et de Londres d’où est originaire le footballeur.

«Le ‘h’ est beaucoup plus utilisé aux Etats-Unis, ce qui explique comment il a acquis cette prononciation», détaille Charles Boorman, un étudiant. «Mais je dirais qu’il a abandonné sa prononciation cockney de certaines voyelles suite à son rôle d’ambassadeur pour les Jeux Olympiques qui lui a donné un statut social plus élevé», ajoute l’étudiant en linguistique.

Victoria Beckham, l’épouse du footballeur surnommée «Posh» lorsqu’elle chantait dans le groupe Spice Girls, a aussi abandonné l’accent «cockney». «C’est peut-être dû au fait qu’elle s’est créée une nouvelle carrière de créatrice de mode», analyse Naomi Proszynska, une étudiante de l’université de Manchester. «Des facteurs tels que la mobilité sociale et la situation géographique peuvent avoir un impact sur la façon dont les adultes prononcent les mots, parce que nos pairs influencent notre langage», explique Laurel MacKenzie, le maître de conférence qui a encadré les travaux des étudiants.