L’État belge doit payer 5.000 euros à Farid Bamouhammad!

Âgé de 45 ans, Farid Bamouhammad purgera-t-il sa peine jusqu’en 2026 ? Ses proches le craignent. Surtout avec le dernier épisode lié à son nouveau transfert de prison. Ses premiers jours à Nivelles se sont mal passés. Le détenu le plus détesté (par les gardiens) de Belgique s’est retrouvé au cachot. Puni, il ne peut plus voir ses proches.

Mais ce transfert va coûter cher à l’État belge, comme nous le confirme Marc Nève, l’un de ses avocats. En septembre 2012, une décision de justice a donné gain de cause à Bamouhammad. Le détenu ne pouvait plus être transféré vers une autre prison durant les 18 mois qui ont suivi cette décision. Sous peine d’une astreinte de... 5.000 euros ( !) par déménagement. « C’est un jugement qui a été rendu en référé. Un huissier a signifié la décision. La procédure se poursuit mais nous ne voyons pas pourquoi le ministère de la Justice ignore la décision en estimant qu’elle ne lui est pas applicable. L’État doit payer les 5.000 euros d’astreinte. La preuve que, au début, l’État belge a reconnu la décision et qu’il  l’a exécutée, c’est que mon client est resté longtemps à Jamioulx ».