11,6 millions d’euros pour les obsèques de Magaret Thatcher: bien trop chères selon ses opposants!

Les comptes officiels ne seront faits qu’après les funérailles mais, selon les journaux, la famille devrait payer la crémation, les fleurs et le transport. L’Etat devrait prendre en charge le reste, notamment la sécurité et le déploiement de 4.000 policiers. Plus de 2.000 personnalités ont été invitées à la cathédrale St Paul et les honneurs militaires seront rendus à la « Dame de fer », dont les funérailles sont les plus importantes depuis celles de la Reine-mère il y a 11 ans.

Mme Thatcher n’aura toutefois pas droit à une parade aérienne, dont elle ne voulait pas selon son entourage, la jugeant trop dispendieuse pour les finances publiques.

Margaret Thatcher « a été la première femme Premier ministre » au Royaume-Uni, c’est elle qui est restée le plus longtemps au pouvoir en 150 ans, elle a fait des choses extraordinaires dans sa vie. Je crois que ce qui se passe aujourd’hui est totalement approprié », a justifié sur la BBC l’actuel chef du gouvernement David Cameron, conservateur comme « la Dame de fer ». « Les autres pays ne comprendraient pas que la Grande-Bretagne n’organise pas la cérémonie qu’elle mérite ».

Mais la pilule ne passe pas dans les rangs des détracteurs de « Mrs T ». Près de la cathédrale St Paul, un « anti-Thatcher » est venu mercredi manifester son mécontentement dès les premières heures de la matinée, en brandissant une pancarte avec cette mention : « Plus de 10 millions de livres pour les funérailles d’une conservatrice ! ».

Des pétitions ont également circulé pour la privatisation des funérailles de celle qui a voué à la fermeture des pans, jugés non rentables, de l’industrie britannique.

Mme Thatcher « disait qu’elle ne voulait pas de funérailles nationales, mais elle s’est arrangée pour avoir la même cérémonie que celle organisée pour la Reine-mère », s’était aussi ému aussi ce week-end l’ex-vice-Premier ministre travailliste John Prescott dans une tribune, s’emportant contre « un exercice de propagande des conservateurs ».

Le sujet a aussi été évoqué par les députés mardi soir au Parlement, alors que le corps de la Dame de fer reposait tout à côté, dans une chapelle de l’édifice, avant son départ mercredi matin pour St-Paul.

Les funérailles de Mme Thatcher virent « à la canonisation », s’est ainsi plaint le député d’opposition George Galloway, dénonçant des obsèques « trop chères, trop fastueuses, trop royales ».