Quels risques dus à l’amoniac chez nous? Deux entreprises d’engrais, en Wallonie

Suprsesse a notamment contacté Isabelle Rase, responsable de contrôle à la Division du contrôle des risques chimiques.

L’entreprise hennuyère a un permis pour stocker 2.000 tonnes d’ammoniac. Mais, comme le précise Isabelle Rase, on est loin des 48.000 tonnes de BASF à Anvers. «L’ammoniac est surtout toxique», précise-t-elle encore. «Il explose difficilement.»

Mais les sociétés qui utilisent des produits dangereux et sont répertoriées Seveso sont présentes un peu partout. Sur l’ensemble du territoire de la Belgique, on en dénombre 375.

Toutes les explications dans les journaux de Sudpresse, ce vendredi.