Cinq docteurs dans le viseur d’une enquête sur le dopage: des footballeurs de D1 concernés

Selon une «source bien informée», les médecins auraient traité, en plus des cyclistes professionnels, des footballeurs, «dont certains de D1», ainsi que des athlètes.

L’enquête a débuté fin 2012 lorsque des enquêteurs de la police judiciaire ont saisi des substances suspectes chez le coureur Tom Meeussen. Le parquet a immédiatement atterri chez un docteur de Roulers qui soignait Meeussen.

Les enquêteurs veulent maintenant poursuivre au moins quatre autres docteurs qui contreviennent à la loi sur le dopage. Un des médecins visés a confirmé des fouilles à domicile réalisées par la police.

«Quel est le but de tout cela ? En 2009, un congrès de spécialistes a affirmé que l’ozone ne pouvait pas être considérée comme du dopage. Tout le monde le sait, sauf la justice belge apparemment», a réagi l’un des médecins dans le collimateur de la police.

La centaine de sportifs professionnels qui sont soignés chez ces cinq docteurs risquent une amende et une suspension imposée par leur fédération.