Une nouvelle arme nucléaire US en Belgique

Le 9 avril dernier, une révélation du site Wikileaks confirmait que la Belgique avait bel et bien accueilli en 2009 des armes nucléaires sur la base aérienne de Kleine-Brogel (Limbourg). Mais, selon notre enquête, la question est plus que jamais d’actualité. Le président Obama vient de donner son feu vert à un gigantesque programme militaire visant à augmenter les capacités d’armes nucléaires tactiques de l’Otan en Europe, dans le cadre du bouclier défensif de l’Alliance atlantique.

Ce programme, financé à hauteur de 11 milliards de dollars (8,4 milliards d’euros), servira à moderniser l’arsenal nucléaire américain et, par conséquent, les quelque 200 têtes nucléaires présentes sur les six bases de l’Otan dans cinq pays européens (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Turquie). Mais une partie de ce budget pharaonique a été consacrée au développement d’une nouvelle arme nucléaire : la B-61-12. Considérée comme une arme tactique (et non stratégique), elle n’est pas concernée par le traité de non-prolifération des armes nucléaires. Attendue sur la base belge de Kleine-Brogel, elle devrait permettre à l’Otan de rééquilibrer les rapports de force nucléaires face aux Russes.

Tous les détails dans nos quotidiens de ce jeudi.