Naoëlle de Top Chef, dégoûtée par le montage se défend : je ne suispas une compétitrice de l’extrême

Depuis lundi, où l’on a pu voir dépeinte une Naoëlle très « perso » lors de la demi-finale de Top Chef, les réseaux sociaux ne cessent de pointer du doigt une Noaêlle « méchante », « compétitrice à mort », etc. Elle semble être véritablement détestée par les télespectateurs. Pour rappel, Naoëlle, sous-chef du Bristol à Paris, avait également refusé d’aider le belge Jean-Philippe.

VICTIME DU MONTAGE DE LA PRODUCTION  ?Cible donc de cette vague de twitteurs faisant l’uninanimité contre elle, c’est au journal Métro qu’elle a désiré se défendre. Selon elle, c’est à cause du montage peu flatteur de la production qu’elle donne une image d’elle de « compétitrice à l’extrême ». Non, Naoëlle ne se retrouve pas du tout dans ce portrait peu flatteur dressé par la production. de M6. "Quand je me regarde, je ne me retrouve pas trop. La nana qui est prête à écraser tout le monde pour y arriver, ce n'est pas moi. C'est une émission, cela fait partie du jeu...". Naoëlle regrette que les parties où son fair-play était mit en avant aient été coupées au montage. Elle avait par exemple prévenu plusieurs fois les autres candidats que leur cuisson brûlait.

A savoir, les émissions de téléréalité ne sont pas des émissions où l’on voit la réalité à 100 %. Lors du montage, tout est question de choix. En choississant de couper des parties, ou d’insister sur d’autres, l’histoire change et le capital sympathie des candidats également.