Gardez vos vidéos pour la famille et pour les festivals!

Mieux : les images prises par des portables sont devenues de véritables outils d’information. On l’a encore vu à l’occasion des récents attentats de Boston ou de l’incendie meurtrier de West, au Texas la semaine dernière. Que dire alors des vidéos de propagande, filmées par les terroristes de tout poil aux quatre coins du globe pour nourrir la peur et la terreur ?

Si l’on pense, sans doute à tort, que toutes ces mini-vidéos prises par nos enfants, nos amis et nos collègues, n’ont aucune raison de survivre au temps qui passe, il est certain qu’elles feront l’objet un jour « d’albums familiaux » au même titre que les albums photos du passé. Nous disons donc : oui, trois fois oui, ces festivals du film mobile ont toutes les raisons d’exister, de se développer et sans doute même de se spécialiser !

M.R.