Drôle de nom: le «cellulaire» français

Cette dénomination un peu bizarre doit son nom au système d’exploitation Radiocom 2000, mis en place en France en 1986, soit cinq ans avant le système d’exploitation européen dénommé Global System for Mobile (GSM).

Avec Radiocom, les fréquences de transmission de votre appel changeaient au fil des passages dans des zones géographiques voisines, appelées « cellules ». En principe, le passage de l’utilisateur d’une « cellule » à l’autre ne devait pas provoquer de coupure. Mais le système européen s’est avéré nettement plus performant…