La reine Fabiola vient de soumettre la dissolution de sa Fondation Fons Pereos

Cette information nous a été révélée par Maître Jean Van Rossum, l’avocat de la reine Fabiola. « Le conseil d’administration de Fons Pereos vient en effet d’envoyer la requête au tribunal bruxellois », explique-t-il.

Cette fondation avait été créée, dans le plus grand secret, le 20 septembre 2012. Directement, les politiques s’étaient emparés de l’histoire, en faisant l’amalgame entre l’argent versé à la Reine par le biais des dotations annuelles et son patrimoine privé. Le Roi en personne s’était mêlé de cette affaire d’Etat s’étonnant de ne pas avoir été mis au courant par sa belle-sœur de la création de cette fondation pour le moins encombrante.

Ce qui avait surtout choqué, c’était les 4 pages expliquant les objectifs de cette dotation. Certains avaient aussi eu l’impression que la Reine avait, par ce biais, voulu faire une évasion fiscale.

Deux semaines plus tard, Fabiola annonçait via un communiqué qu’elle renonçait à sa fondation. Elle se disait « profondément atteinte ».

Elle concédait qu’elle n’avait pas suffisamment pris en considération les effets politiques de son action. Cette action n’avait pas empêché le gouvernement Di Rupo de raboter sa dotation annuelle de 518.000 euros!

Alors, concrètement, que va-t-il se passer? « Soit le magistrat désigné pour traiter cette affaire décidera de clôturer immédiatement la fondation ; soit il désignera un liquidateur », nous apprend Luc Hennart, le président du tribunal de première instance de Bruxelles.

« Comme il n’y a pratiquement rien dans Fons Pereos, nous espérons qu’il n’y aura pas de liquidateur », conclut Me Van Rossum.

Cela risque d’aller vite. « En général, les délais sont plutôt courts », confirme Luc Hennart.

Toutes les infos dans nos éditions de ce vendredi