Dieumerci Mbokani, dépité après Bruges - Anderlecht (2-1): «C’est fini, je ne tirerai plus les penalties»

Lucas Biglia semblait dépité au moment de rencontrer la presse, juste après la défaite face au FC Bruges. «Nous espérions rebondir à l’occasion de cette visite à Bruges mais c’est tout le contraire. On repart d’ici avec un gros coup sur la tête et le moral au plus bas. Je pense que nous aurions mérité davantage contre un Bruges qui ne fut pas meilleur que nous. Comme Zulte Waregem n’a pas gagné pas au Standard, je pense que nous disputerons le match pour le titre dans une semaine face aux Rouches. J’ai déjà dit et répété que tout le monde pouvait être champion cette saison, même les Liégeois. Le choc de dimanche prochain sera capital.»

Hormis la défaite, l’autre événement du jour, c’est ce nouveau penalty raté par Mbokani. Le capitaine fut l’un des premiers à le consoler Mbokani. «Nous devons tous l’encadrer. Il était vraiment mal dans le vestiaire. C’est le moment de relever la tête en groupe et de démontrer que nous sommes toujours là. Chaque équipe attend le Sporting. A nous de répondre par des victoires.»

Mbokani, lui, ne fuyait pas ses responsabilités, même s’il annonçait qu’il ne tirerait plus les penalties cette saison. «C’est terminé, je ne shooterai plus. La prochaine fois, je laisserai Sacha (Kljestan) tirer. J’en ai déjà manqué trois cette saison, c’est plus qu’assez», commentait le Soulier d’Or, terriblement triste et déçu.

Mbokani: «Je ne rate pas à l’entraînement»

«Je me suis exercé cette semaine à l’entraînement et je n’ai raté aucun tir», confessait encore l’attaquant anderlechtois. «Je le reconnais, c’est l’un des moments les plus pénibles de ma carrière. Je vais tout faire pour me racheter une conduite pendant la fin de ces playoffs. Jusqu’à présent, je n’ai marqué que deux buts dans cette compétition et je suis le premier à reconnaître que c’est insuffisant. Il me reste donc quatre matches pour améliorer ces chiffres

Neuf penalties manqués sur quinze, c’est énorme. Inadmissible. On peut même exagérer la tendance en disant que c’est le onzième sur dix-sept en y insérant les essais manqués en coupe de Belgique et en coupe d’Europe.