L’aquaculture comme alternative à la surpêche?

La Commission européenne a présenté lundi une batterie de mesures visant à encourager le développement de l’aquaculture présentée comme une alternative à la surpêche, face à l’importante demande des consommateurs. En Europe, l’élevage piscicole stagne depuis une dizaine d’années, à la différence d’autres régions du monde comme l’Asie. Pourtant, «le secteur aquacole de l’UE possède un potentiel de croissance important et peut contribuer à épargner des ressources marines surexploitées», a indiqué la Commission dans un communiqué. «Le secteur de l’aquaculture peut contribuer à combler l’écart entre une consommation toujours plus importante de produits de la mer et la raréfaction des ressources halieutiques», tout en stimulant «la croissance et l’emploi», a-t-elle précisé.