Philippe Delusinne, le boss de RTL TVi, assume et justifie le licenciement de Luc Trullemans

Voici ce qu’il a déclaré durant le JT de 13 heures : « C’est une décision qui est devenue inéluctable, on n’avait pas le choix. Luc Trullemans avait publié certaines choses sur sa page Facebook vendredi. Un texte à caractère raciste, xénophobe qui n’était pas inacceptable pour notre maison. Je lui avais parlé personnellement vendredi soir en lui demandant de retirer son texte et de s’excuser car il avait choqué une communauté qui est assez grande dans ce pays. Il l’a fait.

Malheureusement on a constaté que ce n’était pas un évènement isolé et qu’il avait déjà eu des propos de ce type-là précédemment. Et que surtout, durant le week-end il a alimenté la presse d’interviews, à notre sens complètement déplacées, qui rendait son éviction complètement inévitable. »

Sur la colère des gens et le soutien à Monsieur Météo, Philippe Delusinne enchaîne : « Luc était évidemment un très grand métérologue, un homme charmant de surcroît. Je pense que ce qui s’est passé, effectivement peut choquer les gens qui ne connaissent pas le contexte générale de cette situation. Je pense aussi que l’on est dans l’amalgame aujourd’hui avec des contre-vérités, des récupérations politiques.

On a été tagué cette nuit sur le bâtiment d’RTL, de façon incroyable par l’extrême droite. Je pens que l’on a quelque chose d’extrêmement important. Un mouvement qui soutien Luc aujourd’hui, ce que je peux comrendre par ailleurs, mais dans des circonstances où il n’était pas possible pous nous de le garder dans cette maison. Tout simplement parce qu’il a un devoir de réserve. Quand on est dans cette maison on est lié à un devoir de réserve. Quand on est danc cette maison on ne dit pas n’importe quoi, n’importe comment. Hélas Luc a dépassé les bornes et donc son départ était inévitable. »