Menaces sur les animateurs, tag fascite sur la façade de RTL, Trullemans choisit Modrikaùmen comme avocat, le boss s’explique au JT: la saga continue... (vidéo)

Premier acte, lundi soir avec le licenciement officiel de Luc Trullemans.

Deuxième acte, ce mardi matin, dans nos éditions, avec une nouvelle interview de Luc Trullemans qui continue ses provocations (à lire ici)

Troisième acte, ce mardi, avec le tag fascite sur la facade de RTL. La chaîne a porté plainte...

Quatrième acte : l’intervention, dans le JT de 13h, de Philippe Delusinne. Il a expliqué sa décision à Luc Gilson (voir en vidéo ci-dessous).

Cinquième acte : les menaces dont font l’objet les animateurs de RTL. Thomas Van Hamme a notamment publié sur sa page Facebook : « Mon patron vient de s’exprimer au JT de 13h. Comprenez mon devoir de réserve face à cette délicate polémique. Je ne pense pas que cela mérite les insultes et les menaces dont mes collègues et moi avons fait l’objet depuis deux jours ».

Il nous revient également que de nombreux SMS (notre source parle de plusieurs centaines) d’insultes et de menaces sont envoyés sur les serveurs SMS de la radio et de la TV.

Enfin, sixième et dernier acte : Luc Trullemans a annoncé avoir fait appel à Mischaël Modrikamen comme avocat. Il ne s’exprimera dorénavant plus que par son intermédiaire.

L’avocat Mischaël Modrikamen a envoyé un communiqué, ce mardi après-midi. Il sera dorénavant le défenseur de l’ex-présentateur météo de RTL, aprend-on sur le site de La Libre.

M.Modrikamen, aussi président du Parti Populaire, revendique la liberté d’expression pour son client. «Ce droit s’étend, comme l'a rappelé la Cour des droits de l’homme, aux opinions non consensuelles, polémiques», précise-t-il. Il admet que «ce message était inutilement virulent», mais ajoute qu’il ne s’agissait pas d’incitation à la haine.