En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Mehdi Semoulin, si vous deviez résumer votre année 2020 en un mot ou un verbe, lequel serait-il ?

Se réinventer. 2020 a été une année de remise en question. Face à la pandémie, nous avons dû nous adapter, innover, les tournages ne sont plus les mêmes qu’auparavant. Cela implique de faire preuve de créativité mais cela représente aussi une pression supplémentaire face aux nouvelles règles sanitaires.

En novembre dernier, vous avez été sacré « entrepreneur wallon 2020 ». N’est-ce pas un beau paradoxe alors que le secteur de l’audiovisuel a énormément souffert suite aux restrictions ?

À l’inverse des métiers de contact tels que les esthéticiens et les coiffeurs, nous avons eu la chance de pouvoir continuer à travailler. Cette récompense, je l’ai reçue avec beaucoup d’enthousiasme et de fierté. Elle a aussi été l’occasion de réaliser que beaucoup de personnes soutiennent Magicowl et nous suivent. 740 internautes ont pris le temps de voter pour nous. Merci à eux !

Deux de vos projets phare de cette année ont été « Cavale » le clip de Suarez, sorti en février dernier et « No one knows » pour le DJ belge Henry PFR, sorti en novembre. Un monde sépare ces deux réalisations… Comment votre travail a-t-il été affecté par le coronavirus ?

Contrairement à avant, on ne peut plus simplement poser sa caméra et dire : ok, on tourne ! Naturellement, j’ai toujours porté une grande attention à la prévention mais aujourd’hui, on doit forcément avoir cette réflexion par rapport à la Covid. Dès qu’on se retrouve à plusieurs dans un endroit exigu, c’est compliqué. Par exemple, nous devions tourner un clip avec des danseurs, des figurants, du maquillage… Il va devoir être reporté.

Pour le clip d’Henri PFR, vous avez trouvé une astuce scénaristique afin d’intégrer les masques dans le tournage : les protagonistes y arborent des masques futuristes.

Ce tournage a été le plus gros challenge de cette année car nous avons eu un mois à peine pour tout faire : conception des costumes, création du scénario, fabrication des armes, etc. Comme Henri enchaînait avec ses tournages pour l’émission The Voice, nous n’avions pas le droit à l’improvisation. La plupart des personnes qui apparaissent à ses côtés ont été dépistées, et j’ai trouvé ces masques transparents sur lesquels nous avons intégré des effets spéciaux. À travers cette astuce et le scénario, le message que j’ai voulu faire passer, c’est que notre plus grande richesse, c’est la liberté. Auparavant, cela paraissait banal de vouloir passer une soirée chez ses amis. Aujourd’hui, nous avons perdu notre insouciance.

En à peine un mois, « No one knows » a été vu près de 600.000 fois. C’est une formidable vitrine pour Magicowl !

Cela nous donne davantage de légitimité. Mais le plus important, c’est la vraie relation de confiance que l’on noue avec les artistes. On retravaillera certainement encore avec Marc Pinilla (Suarez) et Lubiana et ce n’est probablement pas la dernière fois que l’on croisera la route d’Henri PFR… Cela dit, on ne court pas spécialement après les gros poissons. L’essentiel est de faire ce qui nous plaît.

Avec quels artistes aimeriez-vous collaborer en 2021 ?

J’aimerais beaucoup réaliser un clip pour Loïc Nottet ! Pour Angèle aussi, mais je crains qu’elle soit désormais devenue inaccessible… Et puis, si on peut rêver un peu, je dirais Woodkid et Dua Lipa.

En 2021, on pourra découvrir un nouveau documentaire que vous avez produit en partenariat avec le Mons Memorial Museum, sur le rôle des femmes dans la résistance…

On a travaillé d’arrache-pied sur ce projet avec le conservateur, Corentin Rousman. Ce documentaire propose une autre vision de la seconde guerre mondiale. On voit que les femmes ont joué un rôle énorme, même si on a tendance à l’occulter. L’une de ces résistantes célèbres est Marguerite Bervoets, qui a été exécutée par les Allemands. Le jour de sa mise à mort, elle a écrit une lettre en demandant à ses proches de ne pas en vouloir au peuple allemand. C’est un merveilleux message de paix. Le tournage est terminé et le compositeur montois Michel Duprez se penche actuellement sur la musique.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

***** ********* ** **** ****** ******** ***** ****** **** ** ** *** ** ** ****** ****** ****************

** ************ **** * ***** *** ****** ** ****** ** ********* **** ** ** ********** **** ***** *** **** ******** ******** *** ********* ** **** **** *** ****** **************** **** ******** ** ***** ****** ** ************ **** **** *********** ***** *** ******** *************** **** *** ********* ******* ***********

** ******** ******** **** **** ***** ****** ******************** ****** ************* ********** *** ** **** ******** ***** *** ** ******* ** *************** * ************ ******** ***** *** *******************

** *********** *** ******** ** ******* **** *** *** ************* ** *** ********** **** ***** ** ** ****** ** ******* ********* ** *********** ***** ************ ** ****** ****** **** ******** **************** ** ** ******** **** * ***** ***** ************ ** ********* *** ******** ** ********* *********** ******** ** **** ******** *** *********** *** **** ** ***** ** ***** **** ***** ***** ** **********

**** ** *** ******* ***** ** ***** ****** *** ***** ********************** ** **** ** ******* ***** ** ******** ******* ** ********** *** ************* **** ** ** ***** ***** **** ***** ** ********* ** ***** ******* *** **** **************** ******* ***** ******* ****** ***** ******** *** ** ******************

************* ** ****** ** ** **** **** ********** ***** ** ******* ** *********** *** ** ************* ************** ****** ******** ****** *** ****** ********* ** ** *********** **** ************** ** **** ********** ***** ***** ********** *** ******* ** ** ****** **** ******* ** ******** ** ********* **** ** ******* ****** ******* *********** *** ******** **** ******* ******* ** **** **** *** ********* *** ********** ** ************* ** ** ****** ***** *********

**** ** **** ********* **** **** **** ******* *** ****** ************** **** ************* *** ******* **** ** *************** *** ************* * ******** *** ******* ***********

** ******** * ***** ** **** **** ********* ** ***** ****** *** **** ***** ** ** **** ** ***** **** **** ************ ********** *** ********* ********* ** ********** *********** *** **************** ***** ***** *********** **** *** ********* **** ************* *** ****** **** ********** *** ** ***** ** ****************** ** ******* *** ********* *** ************ ** *** ******* *** ***** ************ ** ****** ******* *** ******* ************ *** ******** **** ***** ********* *** ****** ********** ** ******* ***** ****** ** ** ********** ** ******* *** ****** ***** ***** ******* ******* *** ***** **** ****** ********* ******* ** ********* *********** **** ********** ***** ** ******* ****** *** ******* **** *** ***** ************** **** ***** ***** ***** ************

** ** ***** ** ***** ********** *** ************* * ***** ** ***** ** ******* ***** ******* *** ********** ******* **** ***************

**** **** ***** ********* ** ************* **** ** **** ********** ******* ** ***** ******** ** ********* *** ****** **** **** *** ********* ** ************* ************ ****** **** **** ******* ******** ** ******* ** ** ******* ************ *** ** ********* **** *** ****** ******** ** ***** ********* ****** **** **** ** ** ***** *** ************* ****** *** **** ********* ************* *** ** ***** ** *** **** *******

**** ***** ******** ************* ********** ** ***********

************ ******** ********* ** **** **** ***** ************* **** ******* ****** **** ** ****** ********* **** ********** ******* *************** ** ***** ** ** **** ****** ** **** ** ****** ******* ** *** *****

** ***** ** ****** ********** ** ******* ************ *** **** **** ******* ** *********** **** ** **** ******** ******* *** ** ***** *** ****** **** ** **************

** * ********** **************** *** ** ****** **** ** ************* ******** ******** ** ************ ******* *** ***** ****** ** ** ******* ****** ********* ** **** *** *** ****** *** ***** ** ***** ******** ***** ** ** * ******** ** ************* ******* ** *** ************ ********** *** ********** ********* *** * ***** ********** *** *** ********** ** **** ** ** **** ** ***** **** * ****** *** ****** ** ********* ** *** ******* ** ** *** ** ******* ** ****** ********* ******* ** *********** ******* ** ***** ** ******** *** ******** ** ** *********** ******* ****** ****** ** ****** ************ *** ** ********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles