Carrefour de Marie-la-Guerre à Chapelle: bientôt Marie-l’-Enfer !

Les travaux de réfection, le week-end dernier, au rond-point dit de Marie-la-Guerre, en ont surpris plus d’un avec les déviations qui en découlent. « Nous n’avons pas eu d’information sur la date de ces travaux », s’étonnait Robert Wathelet (Écolo) lundi au conseil communal. « L’entreprise n’a pas été très précise sur la date des travaux » a rétorqué le bourgmestre Karl De Vos (PS) conscient des désagréments provoqués. Le marquage devrait être fait prochainement.

Plus fondamentalement toutefois, ce carrefour stratégique risque de causer bien plus d’embarras dans le futur que durant un seul week-end. Si tout va bien, il pourrait être aménagé en 2014. On n’en est pas encore là mais une nouvelle réunion a eu lieu mardi entre l’ingénieur dirigeant du Service public de Wallonie et les communes de Chapelle, Manage et Morlanwelz, toutes trois concernées par ce carrefour sensible. Deux options sont toujours en lice pour améliorer la fluidité et la sécurité du lieu. Soit on renforce le carrefour avec des feux intelligents soit on aménage celui-ci avec deux ronds-points (un grand au carrefour proprement dit et un plus petit, près de la rue des Ateliers, pour le trafic provenant de Manage et Morlanwelz). « La procédure sera encore longue  », confirme Céline Meersman, échevine de la Mobilité à Chapelle. « La balle est dans le camp du SPW mais le projet du rond-point semble tenir la route. Il présenterait plus d’avantages. »

Confirmation dans la bouche de Kathleen Voyeux, directrice des Routes de Charleroi. «  Les crédits sont prévus pour 2013, ce qui signifie qu’on doit avancer dans le projet en vue de l’adjudication du marché. Si on va vers un rond-point, le délai pour le permis d’urbanisme est de 120 à 150 jours. Le phasage des travaux sera aussi déterminé pour que l’entrepreneur puisse faire les travaux en perturbant le moins la circulation.  » 2014 devrait donc bien voir le carrefour se transformer en « Marie l’Enfer ». Un mal pour un bien !