Contrairement à ce qu’elle avait annoncé, la direction de BNP Paribas Fortis licencie du personnel

C’est Le Vif sur son site internet qui l’annonce.

En 2015, 150 agences BNP (sur 935) auront fermé leurs portes, dont un nombre encore indéterminé d’agences indépendantes. La première vague concerne 32 agences statutaires et 18 indépendantes. D’ici 2015, 50 agences indépendantes pourraient fermer, ce qui concerne 150 emplois au bas mot, 200 en comptant les franchisés.

«Nous n’avons pas encore déterminé quelles seront les cent agences suivantes concernées par la fermeture en 2014 et 2015, donc toute extrapolation est prématurée», se défend un porte-parole.

Le dossier embarrasse les syndicats, qui défendent prioritairement les intérêts du personnel statutaire au conseil d’entreprise. «On parle bien ici de destruction d’emploi», souligne Carine Burgraff, déléguée SETCa. «Cela ne correspond pas du tout au discours officiel de BNP vers les médias.» La direction de BNP Paribas Fortis s’était en effet engagée envers les syndicats à ne procéder à aucun licenciement d’ici 2016, les pertes d’emploi au sein du groupe se faisant via des départs naturels.

«Ces indépendants ne figurent pas sur le payroll de la banque», précisait vendredi soir une porte-parole de BNP Paribas Fortis à l’agence Belga. «En outre, les agences indépendantes concernées par une fermeture sont chacune visitées et nous nous efforçons à offrir aux gérants ainsi qu’au personnel des formules d’accompagnement», précise-t-elle.