Explosion de wagons à Schellebelle: pas de blessé, mais du cyanure s’est échappé de citernes

Du cyanure s’échappe des wagons en feu (les wagons un, deux et cinq), une substance cancérigène qui peut être absorbée dans le sang. Des équipes chargées de prendre des mesures des pompiers de Beveren sont sur place. Aucun blessé n’a été recensé. Il n’y a actuellement aucun danger pour la santé publique. Des kits anti-cyanures ont été prévus au cas où des personnes seraient intoxiquées.

Quelque 300 personnes ont été évacuées dans un rayon de 500 mètres autour des wagons vers deux endroits. Dans un rayon de 1.000 mètres, les personnes doivent garder portes et fenêtres fermées. Un dégagement de fumée noire est visible de loin et se trouve au-dessus du village de Schellebelle et de Wichelen. Le SPF Santé publique est sur place. Deux riverains en état de choc ont été transportés à l’hôpital universitaire de Gand.

Deux autres wagons contiennent du butadiène, cinq sont vides et un transportait des métaux légers. Ce dernier n’est pas en feu.

La Protection civile a mis en place une conduite à haute pression depuis l’Escaut à travers le centre de Wetteren jusqu’au lieu de la catastrophe. L’accès à la commune est dès lors rendu difficile.

Le commando provincial de la Défense s’est rendu sur place, tout comme la Protection civile et les sept corps de pompiers de la zone. Leur personnel porte des vêtements de protection. Le SPF Santé publique a réquisitionné dix ambulances. Un expert de BASF est également sur place pour fournir des avis.