Le Prince Philippe et son futur couronnement: il rêve d’une fête à la hollandaise

Assister à un couronnement, cela donne forcément des idées lorsque l’on est prince héritier depuis des années. Charles d’Angleterre en sait quelque chose. Il était déjà là lorsque Beatrix avait pris la tête des Pays-Bas en 1980. Philippe s’est pris aussi à rêver alors qu’il regardait Willem-Alexander, vêtu d’hermine, prêter serment. Geertrui Windels, l’épouse de Herman Van Rompuy, s’est livrée à quelques confidences lors de l’émission Royalty, diffusée hier soir sur la chaîne flamande VTM.

Elle accompagnait son mari, invité en tant que président de l’Union européenne. Selon elle, la cérémonie a fait fort bonne impression sur le prince Philippe et la princesse Mathilde. L’héritier de la couronne espère une fête similaire lorsqu’il sera appelé, à son tour, à régner. « Cela devrait aussi être possible en Belgique, si chaleureux et si merveilleux. Ce serait évidemment fantastique », a raconté Geertrui Windels à la chaîne privée.

« J’ai eu la chair de poule »

La femme de Herman Van Rompuy était, elle aussi, sous le charme de l’investiture : «  J’ai eu la chair de poule. On aurait entendu une souris trotter dans la salle. Willem-Alexander et Maxima avaient tant de prestance lorsqu’ils sont arrivés  ». Il faut dire que l’accession au trône du prince héritier a été un succès incroyable aux Pays-Bas. Près de 11,2 millions habitants sur une population totale de 16,7 millions ont suivi les célébrations à la télévision. Le gouvernement s’était engagé à ce que le coût des festivités ne dépasse pas les 12 millions d’euros… ce qui fait un peu plus d’un euro par personne qui est resté devant son poste de télévision pour participer à la liesse populaire.