Trullemans annule sa manifestation, la Politique scientifique dément toute pression

Dans un communiqué de son avocat Mischaël Modrikamen, Luc Trullemans a affirmé avoir été informé jeudi qu'il ne pouvait ni lancer d'appel à manifester, ni prendre part à cette manifestation ou y prendre la parole, sous peine de ne plus pouvoir collaborer au projet Solar Impulse où il est détaché par l'IRM, l'Institut royal météorologique dépendant de la Politique scientifique fédérale.

Le météorologue dit aussi avoir été invité à ne plus "poster" de messages à contenu "politique" ou "critique" sur sa page Facebook. Interrogée par Belga, la Politique scientifique fédérale a réfuté toute pression sur M. Trullemans. Elle rappelle toutefois que le Service public de programmation (SPP) Politique scientifique et l'IRM lui ont suggéré "de rester discret, compte tenu du devoir de réserve qui caractérise la profession des agents du service public".