Pas satisfait du service après-vente, le client fait détruire sa Maserati à coups de masse (vidéo)

Le propriétaire, un certain Wang, a mis en scène la destruction de sa Maserati Quattroporte à l’ouverture d’un salon de l’automobile à Qingdao (est), d’après le Qingdao Morning Post.

Des vidéos montrent les quatre hommes cogner de bon coeur. La voiture finit les vitres brisées, la calandre et la carrosserie défoncées, entourée d’une banderole accusant la firme italienne d’avoir pris les mauvaises décisions.

Les problèmes ont commencé quand M. Wang a ramené sa voiture une première fois chez le concessionnaire pour une réparation. Le personnel lui aurait alors facturé des pièces d’occasion au prix des neuves. Et Wang ajoute dans le journal que le garage n’aurait pas réussi à réparer un problème de portière, et aurait même rayé la carrosserie.

De son côté, Maserati Chine affirme que l’entreprise et le concessionnaire de Qingdao ont répondu aux plaintes du client.

La Chine est le premier marché automobile, après avoir dépassé les Etats-Unis en 2009. C’est aussi un marché clé pour les marques de luxe, car de plus en plus de millionnaires affichent leur nouvelle fortune au volant des modèles les plus chers.

En 2011, selon des articles de l’époque, un homme d’affaire de la même ville de Qingdao avait détruit sa Lamborghini à 3 millions de yuans (380.000 euros) à cause d’une série de pannes qui n’étaient pas réparées.