Frédéric Deborsu «blâmé» par le Conseil de Déontologie Journalistique pour son livre «Question(s) Royale(s)»

Le premier concerne la violation de la vie privée. Un parce que l’auteur évoque l’homosexualité supposée de Philippe de Belgique. Deux parce qu’il éoque également des procréations assistées supposées pour les enfants du couple princier.

Le deuxième de ces soucis tient au fait que l’auteur reproduit comme étant une interview un « off » accordé par le Roi à son frère en 1994. Donc trahision du « off ».

On notera encore que le CDJ, dans son avis, parle de travail journalistique en évoquant le livre de Deborsu. Et qu’il ne suit pas le Palais, lorsque celui-ci parle de « plagiat » et de « recours à la rumeur ».