0,5% de la population mondiale détient 35% des richesses

«Cela n’est pas passé inaperçu: le Printemps arabe et le ‘mouvement Occupy’, même s’ils étaient différents, ont été partie motivés par cette tendance», a déclaré Mme Lagarde dans un discours à Washington consacré à la lutte contre la pauvreté.

Aux Etats-Unis, point de départ du mouvement Occupy Wall Street en 2011, 1% de la population perçoit 18% des revenus totaux avant impôts contre 8% il y a vingt-cinq ans, a souligné Mme Lagarde.

«L’aggravation des inégalités de revenu est une préoccupation croissante des dirigeants politiques à travers le globe», a ajouté la patronne du Fonds monétaire international, qui laisse traditionnellement les questions d’inégalité à ses voisins de la Banque mondiale.

Revenant sur son diagnostic sur la conjoncture mondiale, Mme Lagarde a indiqué qu’elle souhaitait préserver «la taille du gâteau» tout en s’assurant qu’il soit partagé «plus équitablement».

S’agissant des pays développés, la dirigeante a estimé que l’impact des politiques budgétaires sur les inégalités se réduisait depuis 2000.

Plus globalement, Mme Lagarde a estimé que la réduction des exemptions d’impôts et la lutte contre l’évasion fiscale pouvaient permettre aux pays de doper leurs recettes et d’avoir des sources de revenus plus «fiables».