Braine-l’Alleud: «Le Mesrine belge» se confie dans un livre

« On me décrivait comme le Mesrine belge » de l’époque. Serge Thiry a un lourd passé dans le grand banditisme. Braqueur, multirécidiviste, une vingtaine de tentatives d’évasion dont cinq réussies, plusieurs prises d’otage à son actif, une peine carcérale de 20 ans d’emprisonnement. « J’ai 27 ans avec la préventive. C’était ma carte de visite », précise Serge Thiry. La réputation en prison est une nécessité. Mais cette garantie, il l’a mise au placard pour pouvoir sortir de sa cellule et débuter une nouvelle vie. Cette nouvelle vie, il l’a acquise quand il a obtenu sa libération conditionnelle en 2004. Une rédemption qu’il a décidée de raconter dans un livre : « les métamorphoses d’un voyou ».

Retrouvez le reportage complet dans La Capitale Brabant wallon de ce samedi 18 mai.