Un octogénaire tire sur son gendre, incendie six et voitures, son hôtel et se suicide

Le retraité «avait été localisé (à Sées) par l’hélicoptère» qui le recherchait et «concomitamment a retourné l’arme contre lui», a indiqué à l’AFP le procureur de la République à Alençon, Carole Etienne.

L’homme est soupçonné d’avoir incendié mercredi six voitures et des motos appartenant à son gendre, collectionneur, puis de lui avoir tiré dessus alors que celui-ci sortait de son domicile pour voir ce qu’il se passait, à Neuville-près-Sées, une localité voisine.

Agé de 53 ans, le gendre, blessé par deux chevrotines à la cuisse, a été transporté à l’hôpital d’Argentan, selon le maire de Sées, Jean-Yves Houssemaine.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le beau-père s’est ensuite rendu à Sées où il a incendié un hôtel-restaurant dont les murs appartiennent à son gendre. L’établissement des XVIIème et XVIIIème siècles, qui emploie 14 salariés, est détruit à 90%, selon le maire.

Toujours selon les premiers éléments de l’enquête, dans des tracts jetés dans la rue, le beau-père a accusé son gendre, propriétaire de plusieurs restaurants dans la région, de lui devoir «21 ans de loyers et un emprunt de 25 millions de francs» (environ 3,8 millions d’euros), selon le parquet.

Le seul client qui se trouvait dans l’hôtel au moment de l’incendie a sauté du bâtiment avant d’être récupéré par les pompiers, selon M. Houssemaine.

L’hôtel-restaurant incendié se trouvait près de la cathédrale de Sées, commune de 5.000 habitants comptant dix édifices classés monuments historiques, selon le maire.