Un pompier blessé par quatre coups de couteau en pleine intervention

Le pompier a réussi à rejoindre sa caserne, d’où il avait été conduit à l’hôpital de Sète, et ses blessures n’inspiraient pas d’inquiétude, a-t-on indiqué de même source. L’agresseur avait pris la fuite.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime, qui regagnait sa caserne pour effectuer la permanence de nuit dans une voiture sérigraphiée, avait été hélée par deux jeunes femmes inquiètes de l’état de leur ami inconscient dans son véhicule.

Ayant constaté à l’examen que la personne avait perdu connaissance, probablement à cause de l’alcool, le sapeur-pompier avait alors décidé d’appeler ses collègues et le Samu.

Mais au moment où il a voulu téléphoner, un autre homme est intervenu. Il lui a mis un couteau sous la gorge pour l’empêcher d’appeler. Une bagarre a ensuite éclaté et le pompier a reçu quatre coups de couteau à l’abdomen, au cou et au bras, a précisé la même source.

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a «condamné avec fermeté l’agression dont a été victime» ce sapeur-pompier volontaire et a salué son «courage». «Les sapeurs-pompiers de France, qu’ils soient volontaires, professionnels ou militaires, assurent, chaque jour, sur l’ensemble de notre territoire, des interventions périlleuses, au service de la sécurité des Français. Il est intolérable qu’ils soient pris pour cibles», a écrit le ministre.